Citroën 2 – Renault 1

Publié le par Jean Philippe

 
 
 
Reims 2008 nous l’attendions depuis une année et ça y est nous partons ce samedi matin et en anciennes s’il vous plait ! En effet 3 anciennes sont sur les ‘’starting-block’’ pour une balade de prés de 450 kilomètres sur 2 jours pour la capitale champenoise. Prévues au départ : la 4CV d’Anne et Pascal, la Traction de Didier accompagné de J Pierre et mon Ami 6 avec comme copilote Fabrice. Le rendez vous des anciennes est au parking poids lourd de la station Total de Phalempin, les modernes partiront cet après midi d’Halluin. Nous convenons que Fabrice sera récupéré par Anne et Pascal tandis que je passe chez Didier pour faire le voyage ensemble. J’arrive rue de Roncq chez Didier mais Damned il est plus vert que la 4CV de Pascal.... Sa Traction ne démarre pas, elle refuse catégoriquement d’aller à Reims. Sa Traction qui l’emmène partout de Dunkerque à Liège depuis 2 ans qu’il en est le propriétaire et prés de 4000 kilomètres à son volant, et bien cette Traction ne veut rien savoir ! Changement de programme Jean Pierre propose de prendre son Land en remplacement. OK direction Phalempin. Nous faisons une jonction sur le parking avec la branche « Vallée de la Lys » de notre expédition et après un petit café bien mérité, en route pour Reims. Arrêt sur un parking de l’hôtel de ville de Cafouillies-les-Oies dont la seule fierté est d’avoir une équipe de foot << poussins>>. Justement le point de ralliement de cette équipe est, comme par hasard, ce parking ! Les gamins sont très intéressés par nos autos, comme quoi le foot mène à tout ! Sandwichs, petits oignons et autres casse-croûte revigorent les chauffeurs et copilotes et nous repartons en recherche d’un café pour assouvir les besoins pressants. Nous nous arrêtons à une cinquantaine de kilomètres de Pontgirard-Auménencourt notre destination de ce samedi. Ne reculant devant aucun sacrifice votre trésorier se fend de l’addition et notre Jean Pierre national nous fait un tour d’illusionniste en présentant son numéro en exclusivité mondiale : La tasse qui bouge toute seule ! Très fort le J Pierre il nous cache ses talents de prestidigitateur ! Nous reprenons la route mais la 4cv se fait beaucoup moins discrète que d’habitude, le collier d’échappement se fait la belle, mésaventure dont nous avait déjà gratifié Eloïse lors de la balade à 2Acren. Nous sommes presque arrivés la réparation se fera au gîte.
Nous y arrivons vers 16h00, déchargement des autos, distribution des chambres, formalités d’arrivée et escapade à l’hyper le plus prés pour Fabrice et moi. Lorsque nous sommes de retour les <<modernes>> viennent d’arriver ! Mise en place générale, et apparemment je n’ai rien oublié. Comme quoi tout arrive !
 
Mon ami Jean-Pierre (un collègue de travail en retraite depuis ... 2 jours) nous rejoint pour boire l’apéro et c’est au tour du beau frère de Fabrice de venir nous rendre visite (donc second apéro mais uniquement par courtoisie...). Afin de ne pas repartir les voitures inutilement chargés nous nous sacrifions pour un ....ième apéro ! La bouteille de Leffe de 3 litres, apportée par Gérard & Danielle résiste, et les bouteilles de champagne cominoises se défendent bien. Arrivent la famille David. Nous donc sommes tous là sauf Patricia, dont la fille est sur le point d’accoucher, et qui a donc, déclaré forfait.
 
Anne nous invite à passer à table et nous nous régalons d’un savoureux Chili con carne. Merci Anne de nous avoir mitonné ce bon repas. Ensuite les gâteaux préparés par ma fille Cécile. Un petit digestif, pour les plus courageux, offert par Sylvain D et par le retraité cité plus haut.  Excellente soirée, si il en est, qui se termine aux environs de minuit. 
 
Dimanche matin petit déjeuné en commun autour du feu de cheminée ranimé par J Pierre et Sylvain. Pascal aidé par Didier refixe son collier d’échappement. Chargement des voitures et en route ! Le collier refait des siennes au bout de quelques kilomètres la 4cv stoppe pour une réparation provisoire et le reste du groupe se perd dans Reims ! Un passant nous remet sur le bon chemin et nous arrivons au salon. Les modernes se garent où elles peuvent et les toutes les anciennes sur le parking qui leurs est réservées. Non pas toutes, un contrôleur ne laisse pas Fabrice se garer avec l’avion Suédois, il est tout colère Fabrice et il a raison : des voitures bien plus récentes que sa Saab (une Chrysler 300C  entre autre) sont à l’intérieur.
Nous entrons dans la foire expo, rejoints par les 5 membres de l'ARH paris le matin même d'Halluin ainsi que quelques adhérents du Rétro club Hémois, pour la grand messe de l’ancienne. Comme d’habitude le parking extérieur est réservé à la pièce détachée d’occasion et aux stand de quelques associations exposant diverses automobiles attelées à des caravanes ou des modèles encombrants comme la DS plateau Tissier , le très rare Land 88 à cabine avancée, un sublime camping-car Notin sur base Renault et autres curiosités. A l’intérieur des 3 halls les associations exposent leurs plus beaux modèles comme cette Bugatti Royale verte, les De Dion Bouton (marque à l’honneur cette année), le prototype de la Deuche TPV avec refroidissement liquide, un seul phare et un essuie glace pas de poignée de porte (pour ouvrir il faut entrebâiller la fenêtre et ouvrir de l’intérieur), une splendide Delahaye carrossée par Saoutchik, la Simca Chambord présidentielle, un très rare Dyna Panhard Break, Fiat 500 cabriolet j’en passe et des meilleures. 
Mais il nous faut rentrer. Nous reprenons la route, les uns par l’autoroute et les anciennes par la route toujours escortées par Jean Pierre et Didier, alors que la nuit commence à tomber. Aïe plus de charge de batterie sur l’Ami, arrêt d’urgence sur le bas côté. Diagnostic : boulon de maintien de l’alternateur cassé ! Nous sommes près de Cambrai, pas de bêtises, (elle est facile je sais, mais comment résister) je prends le risque de rentrer de suite avant la nuit noire. Je démonte l’alternateur aidé par Pascal et Didier, Jean-Pierre assurant notre sécurité. Et en route pour Halluin ou je rentre sans soucis .... et sans éclairage dans la nuit noire !
Changement de Citroën, pour rallier Houplines pour y finir le repas de samedi soir. Ce fut encore un week end comme nous les aimons à l’ARH. 

De la joie, de la bonne humeur, bref, elle est pas belle la vie ... avec l’ARH bien sûr !

PS : Les photos sont ici 

Publié dans Sorties et Salons

Commenter cet article

sylvain d 13/03/2008 19:24

Je ne connaissais pas la fin du périple et je ne suis pas déçu...il y a toujours plein de surprises avec l'ARH ! En tous cas toujours le sourire... Les problèmes avec les Citroëns me font peur : jamais 2 sans 3 ?

Fabrice 13/03/2008 18:46

bon, j'ai compris... je prend rendez vous chez l'ophtalmo....glups!

J-Philippe 13/03/2008 18:39

>.... c'est pourtant simple non ?Quand à mettre 6 jours pour rentrer même avec une 4CV anglaise et une ami avec un éclairage de luciole . . .

Fabrice 13/03/2008 18:00

récit très fidèle à ce que l'on a vécu... à un point prêt, que les lecteurs qui n'y étaient pas soient rassurés, le repas à Houplines a eu lieu le dimanche soir de ce même week end à Reims et non le samedi soir suivant comme indiqué!!il n'aura fallu que 5 heures pour faire REIMS - HOUPLINES et non 6 jours et 5 heures comme on pourrait le croire à la lecture de ce très vivant article! et puis d'abord je revendique haut et fort  que les erreurs sur les dates me reviennent de droit! si tu t'y mets Jean Philippe, ça va devenir un sacré bazard à l'ARH !!!!!