de la 201 au 806

Publié le par Sylvain DAVID

Par une belle matinée du premier jour de week end, après avoir précipitamment quitté les quelques parents d'élèves que je devais rencontrer ce matin la, me voila filant vers Capinghem.
Guidé par le GPS Magellan option « pas de temps à perdre à tourner en rond », ma bétaillère honteusement contemporaine s'arrête enfin devant la maison de mon hôte.
L'homme ne se fait pas attendre et, montant à mes côtés avec sa batterie sous le bras, me guide vers la Bassée où, de détours en détours, nous arrivons enfin au corps de ferme dont il m'avait parlé.
Je passe sur les détails architecturaux de cet ensemble de bâtiments rénovés car une forme grise attire mon regard sous un préau : j'arrive enfin au but de mon périple !
L'homme retire la bâche qui couvrait l'objet de convoitise avec soin pour me laisser découvrir cet engin rouge et noir d'un autre âge. 

undefined 

undefined

 
Montage batterie, vérification du niveau d'eau et d'essence, fermeture du coupe batterie, ouverture de l'arrivée d'essence, augmentation de l'enrichissement, augmentation du ralenti et petit tour de clé (ai-je tout retenu ?). Peut-être une seconde d'attente avant que le bruit ne devienne harmonieux et que la tôle ne s'ébranle !
La première en bas à droite ! La seconde en haut à gauche (pas à droite, c'est la marche arrière !), la troisième en bas à gauche et la quatrième. Pourquoi une   quatrième ? 80 Km/h c'est bien suffisant ! Surtout que sans pare brise (en réparation pour l'instant) et par 3°C, même avec une casquette, des moufles et un cache nez, il fait bigrement froid !
Mais bon, la promiscuité ça réchauffe (4 places seulement !) ; histoire de ne pas se refroidir des deux côtés, nous décidons d'inverser le chauffeur et le copilote. Me voici donc à essayer de me remémorer mes souvenirs de conducteur de Berliet durant le service militaire mais à appliquer à un véhicule autotracté de bien plus petite envergure: double débrayage de rigueur !
Ca revient vite tout compte fait. Petit tour en campagne avec ce délicieux mélange de formes rondes et carrées, rouges et noires, fougueuses mais relativement dociles : assez féminine tous comptes fait.
Ahhhhh ! Mais l'heure tourne aussi comme une horloge ! Il faut déjà récupérer les enfants :
Retour la ferme, le préau, la bâche, Capinghem et maison !
Difficile de mettre de côté cet instant magique car beaucoup de questions se
posent : n'est-elle pas trop petite, trop chère. Trop belle ? 201 c'est tout de même le premier numéro à trou chez Peugeot !
 
Quel chemin parcouru jusqu'à la 806 !
 
A plus, pour de nouvelles aventures...
 
Sylv1 

Photos extraites du site ''Le bon coin'' spécialisé dans les petites annonces entre particuliers.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J-Philippe 13/02/2008 13:34

Mais, comment feras tu pour emmener toute ta "petite" famille le week end avec une 4 places ? Il faut donc envisager d'acheter un deuxième véhicule ancien pour Madame ... Ils ont créés de très beaux modèles... chez Citron !

Sylvain d 11/02/2008 21:42

Celle-là, je me la garde sous le coude en espérant en trouver une plus grande genre peugeot 301 ou citroën AC4 ; je continue ma recherche...